_MG_9218

  Album photo (avec fond sonore)

   Aujourd'hui, ce 9 octotbre, une centaine de sympathisants kurdes, ont formé un cortège au centre ville de Francfort, Allemagne. Ils protestent contre le gouvernement turque qui, selon eux, oppresse et limite leur libertés culturelles, et politiques.
    Le 9 octobre 1998, le chef emblématique kurde "Abdullah Öcalan" dis Apo, avait été oblige de quitté le moyen orient face à _MG_9299la pression de la Turquie sur son voisin Syrien. Quelque mois plus tard, il fut capturé et est actuellement emprisonné en Turquie.

    Ce fut une manifestation familiale: hommes et femmes de tout âges avec beaucoup d'enfants. La police était aussi bien présente mais il n'y a eu aucune violence ou tension. Cependant, les slogans était parfois très dur: "Turquie Terroriste", "Erdoğan terroriste". Recep Tayyip Erdoğan est le première ministre turque actuelle.
    Mais, cette une réaction de "résistance". Le PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) est considère par les autorités Turque comme une organisation terroriste, au même titre qu'Al-Qaeda pour un Français. La plupart des médias turques l'accusent de meurtres, attentats, trafic de drogues, corruption, etc… On entent, lis, vois, tout les jours en Turquie "l'organisation terroriste PKK". Cependant, les manifestants considèrent le PKK comme leur organisation de libération. Leur membres sont des héros.
    "Turquie terroriste" est une réponse à "PKK terroriste". De plus, le chef de l'état turque est connu pur son discours très ferme et intransigeant envers le PKK.

    Les manifestants dénoncent: Les violences de l'armée turc envers les population kurdes, la suppression de leur libertés culturels, une oppression politique, le manque de démocratie. Et demandent: la fin immédiate des hostilités, le retrait de _MG_9267l'armée turc, la libération de leur chef, Öcalan, des négociation de paix.

    Ils proposent une solution politique. Le Kurdistan deviendrai une "démocratie autonome" à l'intérieur de la Turquie. Cette autonomie serai formel et non séparatiste. Il s'agit, du droit d'un peuple a s'organiser, et a jouir de sa culture et de son identité.
    Les manifestants réclament l'aide de la communauté internationale, de l'Union Européennes pour faire pression sur le gouvernement Turque et chercher des solutions politiques au conflit.

    Les manifestant s'opposent, de même, au retrait de la licence d'émission de leur chaine de télévision "Roj TV". Celle-ci, basé au Danemark, est actuellement en procès. Les autorités danoises lui reprochent d'être la caisse de raisonance d'une organisation terroriste, le PKK. D'après les manifestant c'est le gouvernement truc, qui fait pression, pour son interdiction.
    C'est une des rare chaine en langue kurde. Au programmes: musique, culture, débat, information… Évidement, le traitement de l'information est bien différent de celui-lui des chaines nationales turques.
    _MG_9347Je ne sais pas si Roj TV est une chaine de propagande du PKK, mais couper le fil culturel de quelques millions de kurdophones n'est rien de bon. La justice danoise ne peux-t-elle pas donner un avertissement à la chaine, ou lui demande d'annuler certaines émissions plutôt que de fermer tout la chaine ?

    La manifestation s'est terminée, calmement, à la place de la mairie, devant la statue de la justice.