Ce week-end, les émigrés espagnols de Francfort et sa région, ont manifestés leur soutien au mouvement de protestation commencé la semaine dernière dans leur pays.
_MG_5871

Manifestaion du samedi 21 mai 2011

Manifestaion du dimanche 22 mai 2011

Ce samedi, 50 a 100 personnes ont manifestés dans le centre-ville pour finir par se rassembler devant la banque centrale européenne. Dimanche, ils étaient une cinquantaine devant la BCE. Mais, ils ne sont pas seulement la protester, ils veulent aussi proposer. Ils se sont donc assis tous ensembles pour débattre des problèmes concrets et des solutions a apporter. Les récits des débats sera publique, et débattu avec d'autre manifestants d'autre villes. Les jeunes émigrés ont un point de vue différents que ceux rester dans leur pays natal.

Ils se disent apolitiques, et même souvent contre les politiques.


"#SpanishRevolution" C'est le mot clef Tweeter. Le politiques sont accusés de connivence avec le monde économique et bancaire. Ces puissants tirent avantages des crises sur le dos du peuple. En Espagne, le taux de chômage atteint les 22%. De plus, ces derniers années le pourcentage d'espagnoles travaillant a l’étranger a augmenter de 21%. Cette génération enthousiaste et éduqués doit fuir son propre pays. D’où le slogan "Nous voulons un pays, dans lequel nous pourrons revenir"
Ils ne veulent plus du "bi-partiste" espagnol. Une nouvelle classe dirigeante, aux services du peuples, doit apparaître.
Il veulent creer un mouvement citoyen, qui non seulement proteste contre la situation actuelle, mais aussi propose des solutions concretes. Peut-etre un nouveau mouvement politique.

"#Europeanrevolution". Selon les manifestants, la situation n'est cependant pas limite au monde hyberique: Protugal, Grece, Irlande connaissent aussi de très forts de chômage. Mais, le mécontentement, et aussi l'idée que les profiteurs du système courent toujours, poussera, selon les jeunes espagnols, tout l'Europe a se révolter. Selon eux, le printemps arabe a ouvert la voix de la contestation. Le peuple doit prendre le pouvoir et demander des comptes: La révolution européenne.
_MG_5985
"Arreter de dormir": Les citoyens sont aussi reponsable de la situation actuelle car "nous" sommes restés trop longtemps endormi. Le temps est donc venu d'arrêter de dormir, et de demander des réformes politique, et économique social. Les manifestant ont remqrauer que les dirigeant de la BCE ne sont pas élus par le peuple, pourtant leur décision a une influence important sur la vie.

L'organisation de la "révolution espagnol" continue sur la toile. "2.0"

_MG_5864