La guerre (je pèse mes mots) entre la rébellion kurde et l'armée kurde est encore monté d'un cran ces derniers jours. Le 19 juin, d’après l'agence "Firat News", 109 militaires et 14 rebelles sont mort dans des combats. Il y aurais aussi une centaine de blessé parmi les militaires turcs.

Article de Firat news en anglais.

Cette escalade de la violence est effrayante:

- Les 4 premiers mois de l'année 2012, on comptait 121 morts du coté l'armée turque et 79 coté kurde.

- Au seul moi de mai 2012: au moins 105 morts du coté de l'armée régulière turque et 63 coté rébellion.

- Juin sera encore plus sanglant. A moins 70 morts confondu sans compté l'attaque du 19. Au moins, 200 morts au total.

 

La mort des militaires professionnels turcs ne serait pas publié. Ce qui expliquerai que les chiffres officiels turc soient bien moins alarmant.

 

D’après le "International Crises Group", le niveau de violence, ces 12 derniers mois, a atteint celui de la guerre civil des années 1990. Il est évident que la politique de paix a échoué, les discussions sont aux points morts, le chef charismatique de PKK Ocälan est en prison avec peu ou pas de droite de visite.

Le silence de l'Occident est assourdissant. L’occident, qui critique la vente d'arme russe à la Syrie, vends des armes a l'armée turque.