Madrid_huelga_de_hambre-0973

La grève de la faim continue à la Puerta del Sol au centre de Madrid: Jorge (38 jours), Gisela (33 jours), Alex (32 jours),et Frank (18 jours). Avec le beau-temps, ils sont revenus sur la place. Toujours adosser à la statue de Carlos III, toujours devant l'insenbilité des touristes, l'ignorance des médias et le soutien de beaucoup d'espagnol.

 

Gisela a 45 ans, deux enfants de 17 et 19 ans. Elle est au chômage depuis un ans et demi. Elle obtient de l'état une aide de 426€ tout les mois, pour toute la famille, soit 3 personnes. Ils vont une fois par mois chercher des aliments à l'aide sociale de la ville.

Elle vis à un quarantaine de kilomètres de Madrid, le loyer est de 210€. Il leur reste donc 216€ par mois pour vivre: nourriture, habillement, énergie, santé et tout le reste...

Lorsqu'elle travaillait, elle gagnait 1250€ par mois, soit environ 3 fois plus qu'aujourd'hui. 

 

Gisela dit "lo que quiero cambiar es la mentalitad de la gente": "Ce que je veux changer, c'est la mentalité des gens [...] qu'ils soient plus conscient de ce qui se passe dans le pays. En vrai, de ce qui se passe pour nous tous."

"la vie serait plus simple si j'étatis seule, mais je m'occupe des enfants, ils doivent déjeuner, manger, s'occuper de la santé. S'ils leur manquent une paire de chaussures, un pantalon... Toutes ces choses, élémentaires... doivent sortir de ces 426€. Donc, je dois me torturer la tête comment y arriver avec ces ...210€ qui reste: comment le faire ?".

"En vrai, je ne sais pas qui est coupable (de la crise, de cette situation), car on nous a tant mentis, tant de fois, tant de gens... En vrai, je ne sais pas.. les banques, les grandes entreprises, les politiques qui ont mentis... tant de gens..."

"Avant, j'aurais trouvé du boulot en une semaine, et aujourd'hui rien.. et encore il te payerait moins"

"Donc ce changement si drastique, que je vis, si drastique...sincèrement, je ne sais pas qui tient la culpabilité.. un petit peu tout le monde qui contrôle le pays" 

Gisela dit aux gens de France et d'Europe: "Vous avez une des ces chances (de ne pas vivre une crise équivalente à ici)".

 

Gisela pensait qu'il y avait un salaire minimum élevé en Allemagne. Mais, cela n'éxiste pas là-bas. En Allemagne, on peux payer des gens 1€ de l'heure en tout l'égalité. Ce qui explique en partis les performances économiques du pays.

 

Taux de chômage: Espagne 26.3%, France 11%, Allemagne 5,3%

Taux de pauvreté: Espagne 21,8%, France 15%, Allemagne 15,8%.

Référence pauvreté en Europe

Référence chômage en Europe

 

Merci à Gisela pour son courage.

Madrid_huelga_de_hambre-0955
Madrid_huelga_de_hambre-9931
Madrid_huelga_de_hambre-9952
Madrid_huelga_de_hambre-0267